Sophie Dervaux intègre l’Orchestre de l’Opéra de Vienne / l’Orchestre philharmonique de Vienne en tant que basson solo en 2015. Auparavant, elle était contrebasson solo de l’Orchestre philharmonique de Berlin de 2013 à 2015.

La lauréate du prestigieux Concours international de musique de l’ARD de Munich (2013) et du Beethoven Ring (2014) se produit aujourd’hui en tant que soliste avec l’Orchestre philharmonique de Vienne, les Orchestres symphoniques de la Bayerische Rundfunk, de Varsovie, de Sofia ou d’Hiroshima, la SWR de Stuttgart, les Orchestres de chambre de Munich, Vienne et Nord-Holland et l’orchestre Konzerthaus Berlin. Son vaste répertoire solo comprend des œuvres de Vivaldi, Saint-Saëns, Jolivet, Strauss, Mozart, Hummel, Haydn et Paganini.

Sophie Dervaux a joué dans la plupart de plus grandes salles au monde, la Musikverein de Vienne, la Philharmonie de Berlin, de Paris, le Suntory Hall à Tokyo, le Carnegie Hall à New York, le Royal Albert Hall etc.

Ambassadrice de son instrument, pour qui Vivaldi, Saint-Saëns et Jolivet ont composé de si précieuses partitions, elle donne des master classes et participe à des projets dans le monde entier en contrepoint de son poste en orchestre, espérant ainsi contribuer à l’étoffement du répertoire pour basson, par la redécouverte ou la création de pièces originales. Artiste Püchner, elle se passione pour la démocratisation de son instrument.

Née en 1991 dans la banlieue de Paris, c’est au Conservatoire de Versailles, en 2003, que Sophie Dervaux a soufflé dans un basson pour la première fois. Ayant fait du travail quotidien le leitmotiv de ses jeunes années, ses succès se sont enchaînés à un rythme très rapide: après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, à la Hochschule für Musik « Hanns Eisler » de Berlin, puis à l’académie Karajan de Berlin, elle intègre l’Orchestre philharmonique de Berlin en tant que contrebasson, puis l’Orchestre de l’Opéra de Vienne (Orchestre philharmonique de Vienne) au basson solo.

Ses professeurs sont Carlo Colombo, Jean Pignoly, Volker Tessmann et Daniele Damiano.